Vers un plan de relance de la lutte climatique 5

Fiche 5 :   L’action citoyenne, la clé!

Nous devons creuser les questions de l’action citoyenne. Préciser ce qui sera demandé, concrètement, aux citoyens. Quelles seront les assises de la mobilisation?

Les gens sont préoccupés par les enjeux climatiques. On doit leur permettre d’agir de façon concertée sur l’étendue du territoire québécois.  Ils veulent aussi faire œuvre utile, s’engager pour changer les choses dans leur communauté, dans leur vie de tous les jours.  Revendiquer des refuges sanitaires et climatiques devient l’approche la plus logique.

Nous parlons ici de permettre à tous de faire un premier pas en direction d’une transformation de leur communauté: Les citoyens seront donc appelés ainsi:

Formez un comité climat.

Établissez les besoins de votre communauté en termes de refuge à des aléas susceptible de frapper votre communauté. Établissez les moyens essentiels pour faire en sorte que votre communauté soit en mesure d’assister les personnes les plus vulnérable, ou de se redresser rapidement suite à un aléa environnemental (sanitaire, météo ou autre….)

Entrez en contact avec les gens qui gèrent les bâtiments patrimoniaux.

Informez les responsables de votre démarche de participation à une campagne nationale de réappropriation communautaire des bâtiments patrimoniaux, souvent religieux. Informez les du fait que l’essentiel des mesures à mettre en place pour faire face aux défis climatique imposent l’organisation immédiate de lieux appropriés, et que les pouvoirs publics doivent mettre l’épaule à la roue, surtout que plus de 500 municipalités ont reconnues l’urgence climatique au Québec.

Exemples d’usages comme lieu de refuge en situation de crise :

Impératifs préliminaires : Composantes qui semblent générer le plus de réactions positives. Perçu comme en phase avec la mission traditionnelle des lieux. Bien entendu plusieurs bâtiments doivent être remis en état afin de pouvoir en faire un usage sécuritaire. On doit aussi intégrer à ces mises au point une stratégie d’isolation optimale du bâtiment.

Sanatorium temporaire: un espace physique équipé adéquatement pour isoler les personnes infectées par une épidémie et limiter la promiscuité dans les services publics locaux: centres d’hébergements, centre jeunesse, services scolaires ou autre. Une infrastructure facilitant les prélèvements prises de sang et vaccination peut y être incorporé.

Composantes : installations sanitaires, hangar avec lits et matériel médical essentiel, salle polyvalente, capacité de branchement pour divers intrants médicaux, bureaux pour gestion médicale fonctionnelle, entrées adaptées aux services d’urgences, composante d’aération à pression négative etc…

Refuge communautaire sécuritaire: les situations d’aléas naturels extrêmes sont sujettes à se multiplier. En cas de choc thermique en hiver ou en été, ou en cas d’incendie ou d’inondation majeur; les personnes vulnérables auront besoin d’avoir accès à des lieux d’hébergement équipés en services sanitaires chauffés et climatisés, et autonomes en production énergétique, capables d’assurer une aération saine. Et un accès à l’eau potable robuste.

Composantes : installations géothermiques d’efficience énergétique, installation de micro-production d’énergie renouvelable d’appoint (microcentrale, solaire et éolien), installations d’hébergement et sanitaires adéquates pour plusieurs journées, équipements sanitaires, réservoir d’eau potable adéquat pour le nombre d’hébergés.

Micro-réseaux électriques intelligents: Dans une perspective de refuge, la micro-production et l’autonomie énergétique du bâtiment est indispensable. Hydro-Québec expérimente présentement le premier du genre au centre-ville de Lac Mégantic, détruit par le désastre ferroviaire. L’installation de gestion informatisée permet de gérer les échanges entre micro-producteurs électriques minicentrales, installations éoliennes et solaires. Le micro-réseau peut fonctionner de façon autonome, soit hors du réseau central, ou connecté pour y puiser ou fournir de l’énergie.

Boucles géothermiques communautaires: C’est la façon la plus performante de réduire la consommation énergétique, et rendre rentabiliser rapidement les énergies renouvelables. La géothermie pour un seul bâtiment coûte cher; mais une fois une boucle géothermique communautaire installée, brancher plusieurs installations pour accéder à la source de chaleur devient un exercice qui se rentabilise rapidement. Même principe que pour l’aqueduc et les égouts.

Exemples d’usages comme lieu de résilience climatique :

Gestion des produits refroidissants: probablement parmi les éléments les plus critiques des enjeux climatiques, les gaz refroidissants sont de surpuissants gaz à effet de serre. La collecte pour un acheminement vers un recyclage sécuritaire de ces produits est une urgente nécessité.

Pôle agro-alimentaire: pouvant comprendre un service de congélation, de réfrigération et de vente à l’année pour les petites productions locales, des cuisines de conserverie, une banque locale de semences, des jardins collectifs et une serre solaire de proximité.

Centres de télétravail: permettant de travailler dans un espace collectif bien équipé en termes de bureautique et de service de téléconférence. Évite l’isolement social, permet le partage d’équipement et la consolidation des petites communautés.

Services diversifiés de partage de biens et services: vaste gamme d’initiatives permettant de réduire, réutiliser, revaloriser, réparer et recycler les produits (livres, outils, véhicules, linge, meubles etc) ou d’obtenir des services comme le font les accorderies (garde, réparation, aménagement, couture etc..).

Bureau de réhabilitation des sites naturels: Plusieurs activités humaines, souvent commerciales et industrielles ont détérioré des lieux dans nos communautés. Chaque communauté aurait avantage à organiser la réhabilitation en espaces verts dans un contexte de lutte aux GES. On parle de planification de parcs et espaces verts, de restauration de sites industriels, de création de corridors forestiers et de créations de parcs naturels.

Services de secours régionaux : Nos communautés ont des services de pompiers (professionnels ou volontaires); le renforcement du rôle de secourisme et d’équipes de protection civile sera de plus en plus nécessaire. Les lieux doivent être équipés adéquatement

Programme d’approvisionnement de proximité proximité….

Établissez des activités d’information et de consultation:

Les gens de votre communauté doivent pouvoir s’exprimer sur leurs sentiments de vulnérabilité, leurs besoins et leurs craintes. Comment transposer ces préoccupation dans des contextes de refuges ou de lieu résilience communautaire, impliquez les Centre de personnes âgés, les groupes sociaux, les groupes scouts, les services d’urgence.

Tenez des assemblées publiques de consultation.  Déposez des résolutions types et des recommandations à vos gouvernements régionaux et instances politiques régionales.

Mobilisez les organisations syndicales de votre région, assurez-vous qu’elle intègrent le principe de ne pas franchir de piquets de grève, et utilisez les outils de la grève sociale et de la grève étudiante pour faire pression sur les autorités afin de réaliser les refuges..

Demandez des mesures immédiates de restauration des bâtiments, l’évaluation de la mise en place de services de transport électriques, de système de géothermie et de micro-réseaux autonome par Hydro-Québec.  Comment assurer la sécurité et l’autonomie énergétique du bâtiment?  Y installer une boucle géothermique pour le cœur du village ou du quartier?  Une nécessité?

Faites du bâtiment en question un pôle d’électrification des transport grâce à des bornes et des services de partage d’une variété de véhicules électriques.

Inspirez-vous de certains bâtiments religieux qui ont été convertis avec succès en Centre de télétravail, et en lieu culturels et de production alimentaire à l’année.

Rappelez-vous de la situation de distanciation en pandémie, un équipement multimédia et une connexion rapide pourraient transformer le site en relais culturel multimédia, permettant la distanciation physique.

S’allier avec les municipalités, et les MRCs pour aller chercher de nouvelles ressources afin de réaliser les projets climatiques; entre autres la tarification électrique préférentielle, pour accélérer les projets d’électrification.

Le refuge de résilience communautaire devient un outil de mobilisation permanente, et d’élargissement de la base active pour des actions concrètes et un service dorénavant critique pour la communauté.  Un tel projet devient une assise de mobilisation pour toutes les personnes soucieuses de la préservation du patrimoine, préoccupées par leur sécurité en temps de crise et les militants climatiques.  En fait, très peu de personnes resteraient indifférentes à une telle campagne.

Une gamme d’outils pour creuser l’action directe citoyenne: http://nonviolence.ca/index.php/boite-a-outils/

CLIMAT : Comment relancer la lutte?
Vers une campagne axée sur la résilience des communautés. (voir fiches)
http://nonviolence.ca/index.php/climat-relancer-lutte-voir-fiches/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 1
Fiche 1 : Mise en contexte
http://nonviolence.ca/index.php/vers-un-plan-de-relance-de-la-lutte-climatique-1/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 2
Fiche 2 : Assurer la résilience des communautés
http://nonviolence.ca/index.php/vers-plan-de-relance-de-lutte-climatique-2/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 3
Fiche 3 : Le patrimoine bâti
http://nonviolence.ca/index.php/vers-plan-de-relance-de-lutte-climatique-3/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 4
Fiche 4 : Élaborer une campagne
http://nonviolence.ca/index.php/vers-plan-de-relance-de-lutte-climatique-4/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 5
Fiche 5 : L’action citoyenne, la clé!
http://nonviolence.ca/index.php/vers-plan-de-relance-de-lutte-climatique-5/

Vers un plan de relance de la lutte climatique 6
Fiche 6 : Vers des camps climat partout.
http://nonviolence.ca/index.php/vers-un-plan-de-relance-de-la-lutte-climatique-6/