De la violence pour contrer la violence: un couteau à double tranchant

Un certain samedi soir du 11 décembre 2010, au Centre Bell de Montréal, une éclatante victoire du pugiliste Georges St-Pierre est confirmée par l’annonceur officiel du combat! Le gars de St-Isidore conserve son titre de champion du monde des mimoyens des arts martiaux mixtes.