Saro-Wiwa, Ken

Lutte contre l’emprise des multinationales pétrolières

Ken Saro Wiwa en 1993. (Source: Greenpeace)

Ken Saro Wiwa en 1993. (Source: Greenpeace)

Nigéria,

 Né à Bori, Rivers State, le 10 octobre 1941 ;

exécuté à Port Harcourt, le 10 novembre 1995.

Manifestation de 300 000 personnes à Port-Harcourt, marquant la naissance du MOSOP. (Photo: domaine public)

Manifestation de 300 000 personnes à Port-Harcourt. (Photo: domaine public)

Homme de lettres très influent, Ken Saro-Wiwa devient au cours des années 1990, un leader pour la défense des droits du peuple ogoni. Saro-Wiwa entreprend alors une lutte non-violente et fonde le Mouvement pour la survie du peuple ogoni (MOSOP). Dans les années 1950, le pétrole présent sur le territoire ogoni avait suscité la convoitise des compagnies pétrolières telles que Royal Dutch et Shell.

Le développement économique engendré par la venue des pétrolières fut marqué par la destruction environnementale, la corruption généralisée et la négation des droits du peuple Ogoni. Des sabotages et la fermeture d’une raffinerie de Shell entraînent une répression brutale où des milliers de personnes perdent la vie.

Pendaison de Ken Saro Wiwa et de huit autres nigériens. (photo: domaine public)

Pendaison de Ken Saro Wiwa et de huit autres militants nigériens. (photo: domaine public)

Ses nombreuses prises de position sous le règne du dictateur Sani Abacha lui valent de nombreux séjours en prison. Il dénonce la politique pétrolière du pays et organize en 1994 une manifestation qui mobilise plus de 300 000 personnes. Après un procès bidon et malgré la protestation internationale, il est pendu avec huit autres militants.

« Le peuple ogoni fait face au génocide. Le temps n’est plus aux mots et aux paroles, il est maintenant temps d’agir. »