Réflexions: Citoyens pour un ministère de la paix

Écrit par CmPaix

Nous cherchons à construire une alternative fonctionnelle au Ministère de la défense nationale afin de réduire le recours à la force comme moyen d’intervention dans les conflits.  Rien ne nous empêche donc de structurer notre intervention en nous inspirant de l’approche de ce Ministère.

Ministère de la Défense NationaleDerniers recours exceptionnel Ministère de la paix Intervention civile préventive de première ligne. Lieux d’intervention et pertinenceAncrages possibles de l’idée du Ministère de la paix. Des opportunités pour la paix. Le Canada a annoncé 100 milliards de nouvelles dépenses  militaires entre 2010 et 2030.  Le budget de la défense passerait de 20 à 30 milliards par année.
Forces régulières pour constituer une armée de métier, permanente. Recrues après troisième secondaire (16 et 17 ans), formées au combat.  L’objectif est d’offrir une grande diversité d’opportunités de carrière. Forces professionnelles de paix.  Membres d’ordres professionnels reconnus spécialisés en prévention et résolution des conflits. Créer un corps de paix composé de spécialistes capable d’entreprendre une grande diversité de tâches d’interventions civiles préventives spécialisés. o   Coordonne le programme des ordres professionnels pour la paix (multiples organismes sans frontière).

o   Expertise spécialisée en prévention des conflits.

o   Système de détection et d’alerte avancée.

o   Multiples secteurs d’activité critique.

o   Analyse des vulnérabilités économiques sociales et politiques.

o   Ressources névralgiques pour la stabilité.

o   Résolution des conflits.

o   Mécanismes de justice réparateurs.

o   Contrôle des transits d’armes.

Revendiquer l’ investissement d’une partie de ces ressources dans la prévention des conflits et crises. A titre de référence, les Forces régulières disposent de budgets d’opérations annuelles récurrent  de 5 à 6 milliards par année. Opportunités pour les professionnels.

o   Internationalisation des mandats.

o   Nouveaux champs d’interventiono   Rapatriement de fonds publics.

o   Renforcement de l’image de la profession.

o   Nouveau bassin de membres.

o   Nouvelles spécialisations en sécurité non-militaire, réduction des points névralgiques.

Forces de réserve, service militaire à temps partiel Intéresser les jeunes ayant poursuivi leurs études (17 ans) à un métier spécialisé ou une carrière d’officier par le financement des études et un métier de militaire. Service civile pour la paix. Offrir une opportunité aux étudiants et à toute personne voulant s’investir dans un service civile à temps partiel, d’acquérir une expertise en intervention civile pour la paix, et à devenir un professionnel du domaine. Mécanismes d’intéressement par un traitement équivalent à celui des réservistes militaires et le financement des études et le travail local et international pour la paix. Niveau provincial. Agences provinciales d’éducation à la paix.

o   Stages QSF en coopération internationaleo   Intégration des organismes jeunesse fédéraux Katimavik et JCM

o   Milieu des associations étudiantes impliqué dans la gestion.

o   Intégration aux programmes d’assistance financière étudiants.

o   Éducation post secondaire pour un meilleur financemento   Services sociaux et communautaires axés vers la sécurité communautaire et la justice réparatrice.

Rapatriement de responsabilités et de budgets équivalent à ceux dont dispose la réserve pour les programmes d’éducation post secondaire provinciaux. A titre d’indication, les Forces de réserves disposent de budgets d’opération annuel récurrent de près de 1,5 milliards par année. Opportunités pour les milieux étudiants et universitaires.

o   Augmentation nette de la capacité de payer des étudiants, donc revenus nouveaux.

o   Voie nouvelle de financement pour les étudiants et élimination de la pauvreté.

o   Implication active des jeunes dans la prévention des conflits nationaux et internationaux.

o   Éducation active des jeunes et implication dans l’action citoyenne.

o   Donner un sens nouveau à la vie de nombreux jeunes en quête de défis.

o   Notion de défense sociale et d’intervention civile préventive

Cadets de l’armée pour attirer les jeunes. Intéresser les jeunes dès l’âge de 12 ans à la carrière militaire. Mouvement jeunesse pour la paix. Intéresser les jeunes dans l’implication citoyenne au niveau de la paix et de la saine gestion des conflits tant au niveau de leur communauté que sur la scène mondiale. MunicipalitésCommissions municipales pour la paix Consolider et élargir la portée des organismes jeunesse existants.

o   Services de loisirso   Camps d’été

o   Éducation culturelleo   Citoyenneté

o   Sécurité publiqueo   Sécurité civile

o   Maisons des jeunes

o   Arrimage milieux scolaires et monde municipal et communautaire.

Soutenir les organismes qui mobilisent la jeunesse dans l’action citoyenne via les municipalités. A titre de référence, le mouvement des cadets dispose d’un budget annuel d’opération récurrent de 200 millions par année.

o   Services communautaires de gestion de conflits.

o   Justice réparatrice.

o   Secourisme

o   Éducation et action sur les grands enjeux de sécurité.

o   Prévention des conflits interculturels.

o   Éducation aux mesures d’urgence.

o   Culture de paix.

o   Notions de défense sociale.

o   Lutte à la criminalité juvénile.

o   Nouvelles opportunités non-militaristes.

o   Opportunité pour les milieux démunis