Le Projets des ombres se terminent par 89 arrestations

Pendant que les Torontois ouvraient les yeux ce matin sur une ville couverte de plus de 30 000 ombres, les Montréalais découvraient leurs mêmes trottoirs propres en ce matin du 40e anniversaire de la destruction de la ville japonaise d’Hiroshima par une bombe atomique américaine.

Réalisé pour la première fois à New-York en 1982, le Projet international des ombres vise à « mettre la question de la vie et de la mort au coeur du débat du désarmement en rappelant le sort des victimes de l’explosion d’Hiroshima ».

 

Le Projets des ombres se terminent par 89 arrestations

Download Attachments