Nouvelles brèves printemps 2010

Montréal

PAJU boycotte devant Chapter's & Indigo

PAJU boycotte devant Chapter’s & Indigo

Le vendredi 12 février 2010, à midi, l’organisation montréalaise PAJU (Palestiniens et Juifs unis) a célébré le 9ème anniversaire de la création de sa vigile hebdomadaire contre l’occupation israélienne. Depuis neuf ans, en effet, PAJU et ses sympathisants se sont rassemblés, été comme hiver, tous les vendredis pour protester contre l’occupation illégale et barbare de la bande de Gaza par l’armée israélienne. Au début, la vigile se tenait devant le consulat d’Israël à Montréal. Sept ans plus tard, elle a déménagé pour le Centre-ville devant les portes de la librairie Indigo, à l’angle des rues Sainte-Catherine et McGill College. La chaîne Indigo/Chapters donne chaque année trois millions de dollars pour financer  les mercenaires de l’armée israélienne par l’intermédiaire de la Fondation Heseg.

Berlin

La conférence Non à la guerre, non à l’OTAN s’est déroulée du 16 au 18 octobre 2009 à Berlin, réunissant cinquante-cinq organisations en provenance de plusieurs pays. La conférence est au nombre des actions qui avaient été recommandées au Contre-Sommet de Strasbourg tenu du 2 au 5 avril 2009. Le Contre-Sommet avait rassemblé des centaines de mouvements pour la paix de divers pays et d’organisations politiques progressistes en provenance de presque tous les pays membres de l’Alliance. Il visait à une action et des réflexions communes sur le rôle néfaste de L’OTAN.

Les participants à la Conférence de Berlin soutiennent tous l’abolition de l’OTAN. Ils prévoient plusieurs autres événements permettant de développer l’action et le mouvement anti-Otan.

Union Pacifiste, nº 475, décembre 2009-janvier 2010

Des centaines de morts pendant quelques minutes dans toute la Suisse. (Photo: inconnu)

Des centaines de morts pendant quelques minutes dans toute la Suisse. (Photo: inconnu)

Zurich

En 2009, le groupe Pour une Suisse sans armée a lancé une grande campagne contre les ventes d’armes. Plusieurs manifestations ont eu lieu, notamment à Zurich et à Fribourg où cinquante personnes ont effectué un die-in sur la chaussée. Elles ont réussi à ce que soit organisée officiellement une votation populaire le 29 novembre. Si 32% des Suisses ont été favorables à l’initiative, 68% des votants ont refusé l’interdiction de l’exportation d’armes et de matériel de guerre. La ministre de l’économie a cependant assuré que le message avait été entendu et que le gouvernement étudierait de manière stricte les demandes d’exportation d’armes.  Gsoa.ch

Jérusalem

Or Ben-David, objectrice de conscience de Jérusalem, a été condamnée, le 29 octobre 2009, à 20 jours de prison après  avoir subi une semaine de confinement à la caserne. Elle avait demandé à comparaître devant le Conscience Committee, espérant que ce dernier lui accorde une dispense généralement accordée aux femmes. Mais elle n’a jamais été convoquée. Signataire d’une lettre collective d’étudiants, elle écrit : « Non à la guerre et à une société qui se déclare démocratique mais oblige les jeunes à apporter les armes, à tuer et à être tués. Je voudrais que tous les Palestiniens qui ont perdu l’espoir sachent qu’il y a des Israéliens qui font un autre choix ». Elle a été condamnée à nouveau, le 16 novembre, à 20 jours de prison. Union Pacifiste, nº 475, décembre 2009-janvier 2010.

Bogota

La Cour constitutionnelle colombienne reconnaît l’objection de conscience au service militaire. Une alliance de plusieurs organisations, dont l’Action collective des objecteurs et objectrices de conscience, a réussi à ce que la Cour reconnaisse pour la première fois le droit fondamental à l’objection. Un appel a été fait au Congrès afin que, à la lumière de ces considérations, il règle l’affaire par une loi. Un grand forum sur l’objection a eu lieu le 13 novembre dernier à Bogota.  (Ibidem).