Nouvelles brèves été 2010

Plusieurs événements ont été organisés, notamment : une conférence sous le thème « La France dans le désarmement nucléaire » tenue à Paris le 26 avril 2010 ;  une manifestation du groupe « Non au missile M 51 »  en date du 28 avril ( les militants de ce groupe ont  bloqué la porte principale du palais de l’Élysée pendant trente minutes avec des chaînes et des cadenas) ; une conférence alternative des ONG pour le désarmement nucléaire tenue à New York du 30 avril au 1er mai (Ban-Kimoon a salué les représentants), etc. Les membres de la War Resisters’ League ont organisé une action directe non-violente  en déclarant la gare centrale de New York zone libre d’armes nucléaires.

www.icanfrance.org;  www.nonaumissilem51.org; www.warresisters.org

Torontonamo > En juin dernier s’est tenu le sommet du G20 à Toronto : les chefs d’État et dignitaires des plus grandes économies du monde y ont planifié des mesures d’austérité à  imposer aux populations de la planète.

G20. (Photo: Harry Choi)

G20. (Photo: Harry Choi)

Derrière un mur de fer de 3,5 km protégé par plus de 10 000 policiers, ils se sont concertés pour refiler la facture de la crise financière à n’importe qui, sauf à leurs amis banquiers. De l’autre côté de la clôture, des milliers de manifestants ont envahi les rues, dénonçant le caractère antidémocratique de la réunion.

En trois jours, la police a arrêté 1090 personnes : un record historique au Canada. La criminalisation de la dissidence était à l’ordre du jour de nos politiciens. La police torontoise s’est faite reproché d’avoir orchestré des arrestations arbitraires massives et brutales, d’avoir entassé les manifestants dans des cages de prisons temporaires dans des conditions dégradantes.

C’est dans ce cadre que le site www.torontonamo.com a vu le jour. Il vise à faire connaître l’histoire des arrestations, à bâtir un réseau de solidarité et à exiger des sanctions à l’endroit des responsables de cette répression sans précédent au Canada.

livrePublication de War Resisters’ International > Women Conscientious Objectors : An Anthology est le titre d’un livre récent publié par  War Resisters’ International sous la direction de Ellen Elster et Majken Jul Sørensen. Publié en anglais, le livre sera bientôt traduit pour le lectorat francophone.

Selon Cynthia Cockburn, « l’anthologie est plus qu’un simple assemblage d’expériences de femmes touchées par l’objection de conscience  masculine face au service militaire obligatoire ; elle est plus qu’un simple compte rendu de luttes féminines contre leur propre conscription. On y trouve des actions de femmes à différents moments, d’un pays à l’autre, créant pour elles-mêmes un concept, une analyse et une pratique d’un antimilitarisme féministe distinctif ». Pour commander le livre: www.wri-irg.org/node/9873

Royaume-Uni : Glenton libéré! > Joe Glenton, un soldat britannique déserteur et résistant à la guerre en Afghanistan, condamné en Cour martiale le 5 mars 2010 à neuf mois de prison, vient d’être libéré.

Enrôlé dans l’armée en 2004 puis envoyé à Kandahar, il en est revenu traumatisé par son expérience militaire. En 2007, il a décidé de ne pas rejoindre son unité.

Joe Glenton durant une manifestation anti-guerre à Londres, 24 octobre 2009. (Photo: inconnu)

Joe Glenton durant une manifestation anti-guerre à Londres, 24 octobre 2009. (Photo: inconnu)

Le 30 juillet 2009, en compagnie de l’association Stop The War, il a laissé à l’attention du premier ministre, Gordon Brown, une lettre dans laquelle il dénonce l’instrumentalisation des troupes britanniques au profit de la politique étrangère des États-Unis : La guerre en Afghanistan ne réduit pas le risque terroriste et, loin d’améliorer la vie des Afghans, sème la mort et la dévastation dans leur pays. La Grande-Bretagne n’a rien à faire là bas (…). Je vous conjure, Monsieur, de ramener nos soldats à la maison, a-t-il écrit. Pour mettre la pression auprès du gouvernement anglais et forcer sa libération, une campagne internationale a été organisée en appui à Joe. Les déserteurs britanniques, dont le nombre approcherait les 17 000 depuis 2003, contestent les guerres en Iraq et en Afghanistan.

www.refusingtokill.net

Raipour (Inde) : Conférence et Marche pour la paix et la justice > Le 5 mai 2010, en Inde, une cinquantaine de responsables d’organisations et de personnalités, dont un pacifiste gandhien bien connu, Narayan Desai, ont tenu une conférence à Raipour. Ils ont lancé une marche « pour la paix et la justice » en demandant la fin de la guerre civile, qui oppose le gouvernement aux forces maoïstes, dont les populations tribales continuent de faire les frais. Les manifestants proposent des solutions non violentes pour mettre fin à ce conflit qui aura duré plus de   quarante ans.