Nos impôts pour la paix (Livret)

L’OBJECTION DE CONSCIENCE au service militaire a été accepté, souvent au bout de longues luttes, comme droit, au nom de sa conscience, de refuser de participer à la préparation ou à la conduite d’une guerre. L’objecteur de conscience à l’impôt militaire est très étroitement liée à ce droit. Faire tuer par des représentants n’enlève pas sa responsabilité au participant passif. Il en va de même pour celui ou celle qui dote son gouvernement de moyens qui lui permettent l’achat d’armes meurtrières et l’entraînement d’hommes à la tuerie. Les États comptent de moins en moins, pour leur puissance militaire, sur le nombre de conscrits, mais plutôt sur le perfectionnement d’armes à longue portée pouvant faire la guerre « anonymement »; l’argent est donc plus que jamais le « nerf de la guerre ».

 

Nos impôts pour la paix (Livret)

Download Attachments

  • pdf Nos impôts pour la paix (Livret)
    La campagne d'objection de conscience collective, « Nos impôts pour la paix (Livret) », 1987
    Taille: 236 KB Téléchargements: 19