Menchú Tum, Rigoberta

 Lutte pour les droits des peoples autochtones.

Rigoberta Menchú, ralliant des habitants de bidonvilles au Guatemala. (auteur: Steve Lewis)

Rigoberta Menchú ralliant des habitants de bidonvilles au Guatemala. (auteur: Steve Lewis)

Prix Nobel de la Paix 1992

Guatemala,

Née le 9 janvier 1959, à San Miguel de Uspantán.

D’origine maya, Rigorberta Menchú est reconnue pour ses campagnes en faveur des autochtones, des femmes, de la justice sociale et pour ses actions en faveur de la reconciliation ethnoculturelle basée sur le respect. Son père, son frère et sa mère furent emprisonnés, tortures et exécutés à cause de leur implication au sein du Comité des paysans unis. Autodidacte, elle a démontré qu’elle pouvait être une leader dotée d’une grande intelligence. À cause de son implication sociale, elle doit entrer dans la clandestinité puis s’exiler à Mexico.

Rigoberta Menchú Tum lors d'une session à l'UNESCO. (auteur inconnu)

Rigoberta Menchú Tum lors d’une session à l’UNESCO. (auteur inconnu)

Malgré les menaces de mort, elle retourne, à quelques reprises, dans son pays grâce à l’accompagnement des Brigades de paix internationales. Elle devient, sur la scène internationale, un symbole de la résistance à l’oppression des paysans guatémaltèques. En 2007, à la tête du parti Encuentro por Guatemala, elle se porte candidate à la présidence de son pays et devient ainsi la première femme et le premier membre de la communauté autochtone maya à briguer ce poste.

« Ce qui blesse profondément les autochtones, c’est le fait qu’on reconnaisse la beauté de nos costumes, mais que la personne qui les porte, n’existe pas. »