L’endoctrinement militaire dès l’âge de 12 ans… grâce aux cadets de l’armée

Dès la fin de l’école primaire, à l’âge de 12 ans, vos enfants peuvent être approchés pour joindre le mouvement des cadets de l’armée. On leur fera miroiter la chance de se faire de nouveaux amis, de vivre une expérience d’aventure et de voyager. Le tout aux frais du Ministère de la Défense nationale.

Dans les Cadets Royaux de l’armée canadienne, votre jeune, en uniforme militaire, côtoie hebdomadairement des instructeurs liés à l’unité de réserve des Forces armées. On le conditionnera à l’obéissance au doigt et à l’oeil, la « drill », comme il est nécessaire de le faire en situation de combat. En fait, le fonctionnement des cadets de l’armée est un calque de celui d’une unité de réserve, transposé dans une école secondaire. Les jeunes qui ont fréquenté les Cadets Royaux sont déjà parfaitement conditionnés aux horaires et au fonctionnement de ce qu’on appelle dans l’armée de terre une « unité de milice ». À ce niveau, les jeunes sont déjà familiers avec la plupart des notions de base connexes au combat (survie en forêt, premiers soins, topographie).

De surcroît, le développement des habiletés de tir à la carabine fait partie des compétences de base qui sont transmises aux jeunes à partir de 13 ans. Il ne leur reste qu’à assimiler les notions de combat pour être opérationnels et mobilisables.

«Volontairement, on ne divulgue pas de statistiques quant au nombre d’anciens cadets qui se retrouvent dans les forces armées. On ne veut pas présenter les cadets comme un moyen de recrutement pour l’armée. »

Propos du Major Carlo DeCiccio, Unité régionale de soutien aux cadets, secteur St-Jean, Personne ressource d’affaires publiques des cadets au Québec

Si les Forces armées ne veulent pas divulguer la proportion des cadets qui se retrouvent dans l’armée, est-ce par ce qu’il s’agit effectivement d’un moyen efficace de recrutement qu’ils ont avantage à dissimuler?

Consulter la section du site « Débat – les Cadets de l’armée » pour connaître les récents développements au sujet de cette polémique.