King, Martin Luther

Marche sur Washington, 1963. (Photo: domaine public)

Marche sur Washington, 1963. (Photo: domaine public)

Durant ses études, Martin Luther King fut impressionné par les idées du Mahatma Gandhi sur la non-violence. En 1955, il se fait connaître à l’occasion du boycott contre la compa-gnie d’autobus de Montgomery (Alabama, États-Unis) qui pratique la ségrégation. En signe de protestation, les Noirs ont marché durant 381 jours plutôt que de prendre l’autobus. La cause prend une ampleur nationale et la Cour suprême déclare inconstitutionnelle la ségrégation dans les autobus. Encore jeune pasteur baptiste, il est porté à la tête du mouvement de protestation et organise des actions d’occupation et de défiance non-violentes. Il contribuera à l’essor de la non-violence par le développement de programmes de formation à l’action non-violente.

À la tête du Mouvement des droits civiques, Martin Luther King triomphe à l’occasion de la Marche sur Washington (août 1963, présidence de John F. Kennedy). Il prononce, devant 250 000 sympathisants, son plus célèbre discours : « I have a dream (J’ai un rêve)… « .

Un an plus tard, une loi fédérale sur les droits civiques abolit toute forme de ségrégation.

« L’un des plus grands besoins de l’humanité est de s’élever au dessus des affres de la fausse propagande.»