La guerre civilisée: la défense par actions civiles

Extrait de l’ouvrage: Gene SHARP(1995) La guerre civilisée: la défense par actions civiles, Presses universitaires de Grenoble, Grenoble, France; 192 p.

Pour consulter l’ouvrage complet, veuillez cliquer sur La guerre civilisée – la défense par actions civiles

Gene Sharp (Photo: inconnu)

Gene Sharp (Photo: inconnu)

Gene Sharp décrit cette politique de défense qui a fait ses preuves, basée sur le pouvoir non violent de la société. L’explication du mécanisme des résistances civiles de masse. Une réflexion en profondeur qui permet d’établir des stratégies gagnantes pour éviter des guerres ou résoudre des conflits.

Le premier chapitre, intitulé « Une défense sans guerre ?  », énonce la problématique de l’auteur. Il rappelle l’évidente nécessité d’un système de défense efficient dans le contexte actuel riche en conflits. Mais l’objectif est de mettre en évidence l’efficacité d’une politique de défense non militaire, capable de dissuader et de défendre sans encourir les risques de la guerre moderne.

livre sharpG. Sharp débute sa démonstration en donnant la définition de la DAC. Il développe quatre cas historiques. Les deux exemples de lutte contre des coups d’Etat internes – Allemagne, 1920, tentative du coup d’Etat de Kapp ; France, 1961, échec du putsch d’Alger – font référence à la non coopération et à la désobéissance de masse, par des individus somme toute ordinaires, comme outil décisif. Les deux autres exemples illustrent des luttes contre des invasions militaires étrangères – 1923, lutte des Allemands de la Ruhr contre l’occupation franco-belge ; Tchécoslovaquie, 1968, résistance contre l’invasion et l’occupation des troupes soviétiques – en pointant l’intérêt de l’aval officiel du gouvernement légitime. Le manque d’organisation préalable, de préparation, d’armes non violentes perfectionnées, d’entraînement ou de connaissance approfondie des conflits passés et des principes stratégiques de la lutte non violente, alors que les militaires en bénéficient depuis des milliers d’années, constituent la lacune principale de ces mouvements. Néanmoins, les résultats restent impressionnants. Ce qui engage Gene Sharp à chercher plus loin les causes de ces réussites et à en retirer l’intelligence en vue d’améliorer l’efficacité future.