Gandhi, Mohandas K.

Lutte non-violente pour l’indépendance nationale.

Mohandas K. Gandhi vers la fin des années 1930. (Photo: domaine public)

Mohandas K. Gandhi vers la fin des années 1930. (Photo: domaine public)

Inde

Né le 2 octobre 1869 à Purbandar ; assassiné le 30 janvier 1948 à New Delhi.

Mohandas K. Gandhi exerce le droit à Bombay avant de s’établir en Afrique du Sud en 1893. Là-bas, il défend les personnes d’origine indienne contre les politiques de ségrégation. Il utilise des tactiques non-violentes qui aident à améliorer leurs conditions de vie. De retour en Inde, il lutte pour l’indépendance et organise de nombreuses campagnes contre la domination britannique. Véritable stratège, il agence avec doigté résistance passive, action directe, désobéissance civile, refus de coopérer à grande échelle, pression morale et boycott. Ses multiples emprisonnements n’ont pas raison de sa détermination. Condamnant sans compromis le recours aux armes, ce « vieillard à demi nu » force le tout-puissant empire britannique à se retirer en 1947. Sans poste officiel et sans pouvoir politique, c’est par sa doctrine et sa pratique de la nonviolence active qu’il influence le cours de l’histoire de l’Inde et celui de l’humanité. En janvier 1948, alors qu’il jeûne pour faire cesser des émeutes interreligieuses, il est assassiné par un fanatique religieux.

Gandhi durant une grève de la faim en 1924 et la jeune Indira, qui deviendra première ministre de l'Inde. (Photo: domaine public)

Gandhi durant une grève de la faim en 1924 et la jeune Indira, qui deviendra première ministre de l’Inde. (Photo: domaine public)

« Un bien durable ne peut jamais venir du mensonge ou de la violence. »