Fujii Gurujii, Nichidatsu

Leader spirituel et promoteur de l’abolition des armes atomiques

Japon

Né le 6 août 1885 ; décédé le 9 janvier 1985 à Atami

guruji

 

À 19 ans, Nichidatsu Fujii devient moine et consacre sa vie à l’étude du bouddhisme et prie pour la paix. En 1918, il dénonce publiquement le nationalisme radical japonais et propose une vision pacifiste et activiste du bouddhisme. Joint par de nombreux disciples, il fonde l’Ordre Nipponzan Myohoji, caractérisé par une marche rythmée au son du tambourin et par un mantra « Na Mu Myo Ho Ren Ge Kyo », véritable symbole de paix, scandé par les moines.

 

En 1924, il établit son premier monastère près du Mont Fuji. Il se lie d’amitié avec le Mahatma Gandhi qui le nomme Gurujii (Maître supérieur), un titre qui l’accompagnera toute sa vie. Pendant la Seconde guerre mondiale, il prie et jeûne pour l’arrêt du conflit. Les bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki renforcent l’engagement de Fujii Gurujii pour l’abolition des armes nucléaires. Son ordre organise de nombreuses marches dans les régions en guerre et construit des pagodes de paix au Japon et dans le monde. Il faisait partie de toutes les marches pour la paix à caractère international.

 

« L’interdiction stricte du meurtre est un enjeu qui transcende l’économie, la politique et  les sciences ; c’est l’enjeu spirituel le plus important que l’humanité aura à résoudre. »