Faraj, Rezeq

Défense des droits des Palestiniens

Rezeq Faraj (auteur: inconnu)

Rezeq Faraj (photo: auteur inconnu)

Québec,

Né à Rafat en Palestine le 7 mars 1943.

Pour Rezeq Faraj, le nettoyage ethnique n’est pas une abstraction car à l’âge de trois ans, il a dû fuir la maison familiale de Deir Rafat dans les bras de sa soeur. Son village comme des centaines d’autres fut rasé et effacé de la surface du globe par l’occupation israélienne. Exilé dans son pays, il passe son enfance et son adolescence en compagnie de sa famille dans le camp de réfugiés de Daheisha.

Puis après avoir vécu dans d’autres pays, il s’est installé au Québec où il a rencontré toutes les embûches de la réalité d’immigrant en Amérique du Nord. Il a cependant gardé des liens étroits avec le peuple palestinien dont il est devenu un des principaux défenseurs au Québec.

Rezeq Faraj et Bruce Katz, candidats du NPD pour les élections fédérales de1988. (Photo: auteur inconnu)

Rezeq Faraj et Bruce Katz, candidats du NPD pour les élections fédérales de 1988. (Photo: auteur inconnu)

Pacifiste et ardent défenseur de la justice et des droits humains, il a milité pour de nombreux organismes de cooperation internationale. C’est avec dignité et courage, qu’il lutte pour la reconnaissance des droits fondamentaux de son peuple. Il est un des principaux porte-parole de « Palestiniens et Juifs Unis » (PaJu) dont il est un membre fondateur avec le Montréalais d’origine juive Bruce Katz.

« J’ai souffert de la violence, je m’associe donc à la non-violence. Je ne peux souhaiter même à mon pire ennemi ce que j’ai vécu. Je rejette et n’accepterai jamais la violence. Je refuse aussi d’accepter l’injustice. »