Corrigan, Mairead

Mairead Corrigan a vécu à Belfast, ville au coeur conflit hérité du colonialisme britannique et pour lequel violence semble la seule solution. Catholiques et protestants s’y affrontent dans une lutte qui a fait des milliers morts entre 1969 et 1998.

 

En août 1976, au cours d’une embuscade, une auto conduite par un membre de l’IRA tue trois jeunes enfants. Ce sont les nièces et neveux de Mairead Corrigan. Elle fonde alors « The Community of Peace People » qui réunit rapidement plus de 30 000 femmes, protestantes et catholiques. Elles veulent arrêter la culture de vengeance et contrer la spirale de la violence. Mairead Corrigan avec ses collègues organisent des manifestations pour la paix à Londres, Belfast, Derry et Dublin.

 

Malgré de nombreuses embûches et de farouches resistances à son action, Mairead Corrigan a maintenu sa position. Les Accords de paix signés en 1998, et toujours vigueur, prouvent sa ténacité.

 

Depuis mai 2007, l’Irlande du nord est dirigée par un gouvernement où collaborent catholiques et protestants.

 

« Nous devons construire un monde où les gens refuseraient de s’entretuer, où la vie humaine serait respectée. »