Bonafini, Hebe de

Défense des personnes disparues durant la dictature

Hebe de Bonafini (Photo: inconnu)

Hebe de Bonafini (Photo: inconnu)

Argentine,

 Née le 4 décembre 1928 à Buenos Aires.

Après l’enlèvement de ses deux fils et de sa belle-fille par la police militaire, Hebe de Bonafini crée l’Association des mères de la Place de Mai, le 30 avril 1977. Les Mères exigent toute la vérité sur la disparition et l’assassinat probable de plus de 30 000 compatriotes par les dictatures militaires. Chaque jeudi, face au palais présidentiel, et ce depuis 30 ans, les mères et grands-mères font vivre la mémoire de leurs proches. En silence, un foulard blanc sur la tête (leur signe distinctif), elles défient les gouvernements successifs en circulant avec dignité autour de la Place. Malgré les menaces, elles échangent des informations, préparent des manifestations, improvisent des réunions et font des irruptions éclair dans les cérémonies officielles. Symboles de courage et de détermination pour l’Argentine et les femmes du monde entier, elles n’ont cependant jamais pu obtenir des autorités la moindre information sur le sort de leurs proches.

Hebe de Bonafini devant le palais. (Photo: inconnu)

Hebe de Bonafini devant le palais présidentiel. (Photo: inconnu)

Manifestation en 2001. (Photo: inconnu)

Manifestation en 2001. (Photo: inconnu)

« Nous avons détraqué le système car nous ne sommes pas un parti politique, mais nous avons beaucoup d’influence sur la politique. »