Balch, Emily Greene

Emily Greene Balch (Photo: auteur inconnu)

Emily Greene Balch (Photo: auteur inconnu)

Économiste, sociologue, poète, professeure et humaniste, Emily Greene Balch a dédié sa vie à la lutte pour les droits civils, la fraternité interraciale, la justice sociale et la paix mondiale.

En 1896, elle devient professeure d’économie et de science politique à la Wellesley College (Massachussets,) mais est démise de ses fonctions en 1918 pour avoir milité contre l’entrée en guerre des États-Unis. Professeure exceptionnelle, elle marque ses étudiants et étudiantes par sa pensée, son expérience, sa compassion pour les pauvres, sa force de caractère et son désir d’encourager ses étudiants et étudiantes à faire leurs jugements de manière indépendante. Elle participe à différents mouvements, notamment pour le vote des femmes, la justice sociale, contre le travail des enfants et pour l’amélioration des salaires et des conditions de travail.

Elle joue un rôle clé en tant que déléguée au Congrès international des femmes à La Haye en 1915. Elle devient ensuite secrétaire de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF) à Genève de 1919 à 1922 et 1934 à 1935.

10 : Emily Greene Balch. Comité exécutif WILPF, 1928, devant la Maison Internationale, Genève, Mars 1928. Photo #B7 de l’exposition WILPF.

10 : Emily Greene Balch. Comité exécutif WILPF de 1928, devant la Maison Internationale à Genève, Mars 1928. Photo #B7 de l’exposition WILPF.

En 1921, elle se joint aux Quakers. Après la Deuxième Guerre mondiale, elle donne son appui à la création de l’ONU et de l’UNESCO.

« Si toutes les personnes étaient intelligentes et que toutes les personnes intelligentes étaient bonnes, le monde n’en serait que meilleur. Nous devons penser cela comme possible. »