Baez, Joan

Militante pour la paix

Joan Baez dans le cadre d'une manifestation contre la guerre en Irak, Washington, 2005. (Photo: inconnu)

Joan Baez dans le cadre d’une manifestation contre la guerre en Irak, Washington, 2005. (Photo: inconnu)

États-Unis

Née le 9 janvier, 1941 à Staten Island,

New-York.

Joan Baez à Trafalgar Square, en 1965. (Photo: inconnu)

Joan Baez à Trafalgar Square, en 1965. (Photo: inconnu)

Chanteuse populaire et militante pour la paix, Joan Baez grandi dans une famille Quaker qui lui inculquera des principes pacifistes. Durant son enfance, elle fut victime de discrimination raciale à cause de son origine mexicaine. Mariée à David Harris, un résistant à la conscription, elle emprisonnée à de nombreuses reprises pour des actions désobéissance civile contre la guerre du Vietnam. Elle a refusé de payer 60 % de ses impôts afin de ne pas financer les massacres qui furent perpétrés dans ce pays. Elle s’est associée à la campagne pour les droits civiques de Martin Luther King et à celle de César Chavez pour le respect des droits des travailleurs agricoles en Californie.

Baez et Martin Luther King Jr avec un groupe d'enfants se dirigeant vers leur nouvelle école intégrée à Grenada, Mississippi, en Septembre 1966. (Photo: domaine public)

Baez et Luther King avec un groupe d’enfants d’une nouvelle école intégrée au Mississippi, en 1966. (Photo: domaine public)

Fondatrice du Resource Center for Non-Violence à Palo Alto (Californie) et de l’organisme Humanitas, elle appuyé également la lutte des femmes contre la guerre en Irlande du Nord ainsi que la lutte non-violente Tchécoslovaquie. On ne compte plus le nombre concerts bénéfices auxquels elle a participé souvent dans des régions en plein conflit ou ravagées par la guerre.

« Le peuple américain souffre d’apathie. Cette apathie nourrit un sentiment généralisé d’impuissance qui ouvre la porte au diktat des puissants aveuglés par leurs intérêts personnels. »